TOP
Pour en savoir plus

Les Îles de Guadeloupe

Les îles

L’archipel des îles de Guadeloupe est géographiquement posé au coeur de l’arc antillais dans les îles des Caraïbes à environ 8h de vol de Paris et 3h30 de vol de Miami.

Les îles de Guadeloupe c’est environ 1630 km2 répartis sur 5 îles différentes avec un très bon ensoleillement toute l’année, des températures en moyenne à 27°C tandis que la mer avoisine en moyenne les 29°C. 

Les 2 Îles principales Basse Terre et Grande Terre prennent la forme des ailes d’un papillon tandis que les îles voisines (Les Saintes, Marie Galante et la Désirade) enrichissent la diversité des paysages qu’offre l’archipel à la découverte. 

C’est le seul archipel des Caraïbes à présenter une telle diversité. Du coup, ici vous êtes sûrs d’être dépaysés et de faire plusieurs voyages en un seul !

Basse Terre

La Basse-Terre est dominée par une belle chaine de montagnes dont le plus haut sommet, la Soufrière, est un volcan actif à découvrir par les randonneurs les plus aguerris. L’île est couverte par une forêt tropicale luxuriante, mise en valeur notamment par le Parc National. Ces grands espaces qui appellent à la sérénité, regorgent de merveilles naturelles : sentiers, rivières, cascades, bassins d’eau de source chaude ou froide, etc… Les littoraux sont quant à eux, sont tout aussi agréables aux amateurs de farniente et snorkeling notamment : plages de sable aux couleurs mystérieuses, du noir au doré ainsi que de plusieurs réserves naturelles de biosphères marines et terrestre se distinguent.

Grande Terre

La Grande Terre, grande étendue de plaines calcaires, est depuis longtemps exploitée pour son grand ensoleillement. En se baladant dans les terres on traverse de belles forêts sèches, des pleines agricoles et des vallées subtilement verdoyantes… En fait, ce qui frappe le plus souvent les voyageurs sur cette île, ce sont les images de carte postale qu’offrent les littoraux : longues plages de sable fin et blanc ponctuées de cocotiers pour les amateurs de farniente, les points de vue à couper le souffle sur les lagons turquoises ou l’océan tant apprécié par les surfeurs, sans oublier les immenses falaises qui rivalisent avec les plus spectaculaires du monde ; on les observe depuis la terre, la mer ou le ciel.

Marie-Galante

Marie-Galante, ou l’île aux moulins, en compte plus d’une centaine. C’est un des héritages de son passé industriel sucrier. L’île calcaire y est restée fortement attachée alors quand on s’y balade on apprécie les paysages vierges, les magnifiques étendues de champs de canne à sucre, on se laisse surprendre par les charrettes à bœufs qui côtoient les voitures et les amateurs de patrimoine se laissent guider à travers les ruines et monuments historiques.

Quant aux photographes, ils sauront largement apprécier des littoraux contrastés, de sable blanc, de galets ou dentelés de falaises.

Les Saintes

Les Saintes, c’est un archipel de 9 îles, qui forment une baie exceptionnelle ; l’une des plus belles au monde.

Seules 2 îles sont habitées : Terre de Haut au sable blanc et aux eaux turquoises est connue pour ses points de vue et ses aquarium naturels à ciel ouvert qu’apprécient les plongeurs du monde entier tandis que Terre de Bas, beaucoup plus verte, s’apprécie par ses criques d’eaux émeraudes et ses sentiers de randonnée entre terre et mer

Les autres îlets seront appréciées exclusivement par les plaisanciers durant une belle balade privative

Désirade

La Désirade est longue de 11 km et large de 2 km. C’est un atoll, une île calcaire aux paysages de rêve, au large du “continent”, dans l’Atlantique. Sur ce petit territoire où le temps est suspendu, les balades orientent vers les sommets pour atteindre des points de vus exceptionnels à travers une forêt sèche parfumée ou bien en bordure de plaine et de falaises tantôt côté océan, tantôt côté plage idylliques aux lagon turquoises limitées par une barrière de corail bien poissonneuse. Cependant ce n’est rien à côté de l’exceptionnel snokeling qu’offre le joyaux de la Désirade c’est sa Réserve Naturelle de biosphère marine et Terrestre, les îlets de Petite Terre.

Quand Partir?

La période idéale pour découvrir l’archipel dépend de la météo et vos envies de découvertes parce que globalement sur toute l’année les températures sont régulières et sauf exception citée plus bas, la météo reste stable.

  • De Novembre à Avril, c’est la haute saison touristique, la période d’affluence maximale des voyageurs. Et pour cause, le temps est statistiquement plus chaud et sec à cette période. 
  • Les mois de juillet et Août sont quand à eux moyennement prisés car ils sont réputés plus probablement pluvieux. Mais, la réalité est qu’il reste quand même rare de se faire arroser durant 1 semaine pleine. 
  • Les mois de Mai et Juin sont étrangement peu convoités bien qu’ils soient bien agréable en terme d’affluence et de de météo car ils sont l’entre 2 saisons. 
  • Septembre et octobre sont quant à eux un peu délicats parce que ce sont les mois pluvieux entre 2 saisons ainsi que des congés annuels et travaux des opérateurs de tourisme sur le territoire.
10 choses à savoir

Pour bien comprendre le territoire

  1. On passe de la Basse Terre à la Grande Terre en voiture via 2 ponts 
  2. Marie Galante, Les Saintes et La Désirade sont accessibles uniquement via des navettes maritimes inter-îles ou en avion privé
  3. De Saint François (côte Atlantique ) à Bouillante (côte Caraïbe) il y en a en théorie pour  1h30 de route sans circulation, mais en pratique c’est plus compliqué! 
  4. La zone d’activité économique est géolocalisée dans le goulot d’étranglement entre la Basse Terre et la Grande Terre, la qualité du trafic routier se fait ressentir
  5. Au même moment, il peut pleuvoir en un lieu mais pas dans le quartier voisin.
  6. L’ensemble du territoire n’est pas couvert par des doubles voies rapides de circulation routières.
  7. Pointe à Pitre n’est pas une cité balnéaire.
  8. Il est extrêmement périlleux techniquement d’envisager de faire son séjour de tourisme en transports publics, à vélo ou à scooter. 
  9. Le cadre administratif local est français mais la culture est bien créole et plus encore guadeloupéenne parce que l’Histoire a marqué les esprits.
  10. Une fois sortie de la zone d’activité économique, le territoire est plutôt campagnard (dans le bon sens du terme)

 

Et pour bien préparer votre séjour, consultez notre rubrique “Foire aux questions” en cliquant ici

You don't have permission to register